Apprendre à déléguer au travail en 8 conseils

Vos journées s’allongent au rythme des tâches qui s’amoncellent sur votre bureau ? Les responsabilités alourdissent vos épaules?? Déléguez des missions à vos collaborateurs. La surcharge de travail guette le manager d’entreprise qui ne parvient pas à déléguer. Évidemment, apprendre à déléguer demande du temps, autant pour vos collaborateurs que pour vous. Pour que votre délégation soit couronnée de réussite, lisez ces précieux conseils.

Apprendre à déléguer les tâches

Vouloir tout gérer soi-même : l’erreur classique de management. Certes, votre entreprise est peut-être votre « bébé ». Cependant, prenez conscience que vos compétences ne suffisent pas pour traiter toutes les tâches efficacement ! Par exemple, la comptabilité, pan stratégique de l’entreprise, requiert de hautes compétences. À moins de posséder le niveau, confiez la tâche à un collaborateur certifié ou un prestataire. Déléguer libérera du temps pour d’autres tâches. Le processus de délégation doit se placer dans vos priorités dès la phase de développement de votre entreprise.

Déléguer aussitôt que possible

Déléguer doit se considérer comme un investissement plutôt qu’une charge. Une délégation réussie demande du temps pour mieux en gagner ensuite, afin de développer votre business. Alors, même si vous débutez et ne disposez pas d’un budget fantastique, déléguez certaines tâches au plus tôt. Vous récupérerez cet argent grâce au travail dévoué de votre équipe. Si vous ne déléguez pas de tâches, vous risquez de submerger votre esprit de responsabilités qui vous dépassent. La surcharge de travail, voire le burn-out, condamnerait votre entreprise.

Identifier les tâches à déléguer

Déléguer efficacement s’acquiert avec méthode. Après votre prise de conscience, identifiez les tâches à déléguer à vos collaborateurs. Posez-vous les questions suivantes : quelles tâches constituent le cœur de votre métier?? Quelles tâches bénéficient réellement au développement de l’entreprise?? Gardez-les. Les missions simples, mais récurrentes, peuvent se déléguer. Analysez les compétences et les responsabilités pour chaque tâche et déléguez le travail à vos collaborateurs. N’hésitez pas à faire appel à des prestataires.

Apprendre à faire confiance

La délégation apeure le manager. Au premier abord, le processus semble fastidieux. Beaucoup de dirigeants redoutent que la tâche déléguée ne se traite pas convenablement, que la mission ne s’exécute pas à temps. Qu’il délègue ou non, la responsabilité de la tâche reposera toujours sur les épaules du manager. Dans ce cas, élaborez un plan d’action plutôt que de vous lancer dans une tâche qui vous dépasse. Créez votre processus, pour que votre équipe comprenne comment vous souhaitez que le projet se réalise. Exposez le résultat attendu et détaillez les étapes pour y parvenir.

Apprendre à se connaître, puis dénicher le collaborateur idéal

Le manque de confiance traduit parfois un déficit de compétences au sein du personnel. Peut-être que le collaborateur idoine pour la mission ne travaille pas encore dans l’entreprise?! Pour déléguer correctement, vous devez confier la tâche à la bonne personne. Si la mission est ponctuelle, engagez un prestataire.

Avant de déterminer les compétences requises à l’accomplissement des tâches, définissez votre propre manière de fonctionner. Êtes-vous exigeant ? Sociable ? Ou plutôt structuré et méticuleux ? Selon vos caractéristiques, adoptez une méthode de management qui vous fera gagner du temps et atteindre vos objectifs. Par exemple, un manager exigeant doit exposer ce qu’il attend de ses futurs collaborateurs, leur donner toutes les informations et les lignes directrices du projet. S’il ne prend pas cette décision, son équipe prendra peut-être la mauvaise direction et perdra un temps précieux.

Apprendre à communiquer

La communication reste indispensable pour apprendre à déléguer. D’ailleurs, cette faculté aide également à rendre votre vie meilleure?! La délégation d’une tâche de travail envers un collaborateur ou un prestataire ne peut se dérouler sans accrocs, à moins d’une parfaite communication. Deux avantages en découlent :

  • le collaborateur acquiert des responsabilités et prend confiance en lui ;
  • les informations, déléguées efficacement, encouragent le collaborateur à la prise de décision.

Une bonne communication passe par une explication précise des objectifs à atteindre. Déléguez simplement : tenez des propos clairs. Décrivez la mission ainsi que le résultat attendu. Laissez un temps à votre collaborateur pour poser des questions sur les tâches à accomplir. Dans les débuts, vérifiez et prodiguez des conseils en cas d’erreurs. Félicitez le collaborateur si la délégation demeure une réussite, cela décuplera sa confiance?!Grâce à votre management, vous vaquerez à d’autres missions et améliorerez sensiblement votre gestion du temps.

Prendre le temps de former à une tâche

Déléguer des tâches à un collaborateur de l’équipe montre à quel point votre management s’avère souverain. Malgré tout, votre personnel va devoir apprendre à traiter les nouvelles tâches. En tant que manager, assurez-vous du développement des compétences au sein de votre équipe de collaborateurs?! Consacrez-leur du temps et organisez une formation. Vous n’imaginez pas à quel point ce temps «?perdu?» en fera gagner par la suite. Ce moment tissera un lien de confiance entre votre personnel et vous. Il élèvera également leur degré de motivation. Au moment de la prise de décision, vos collaborateurs ne viendront plus vous demander de conseils et vous vous concentrerez sur d’autres tâches. Peut-être même que votre équipe vous livrera des idées novatrices, avec à la clé de meilleurs résultats?!Soyez objectif et laissez vos collaborateurs remplir leur tâche à leur façon. Après tout, chacun sa méthode.

Ne pas être trop perfectionniste

Le perfectionnisme n’est pas un défaut dans le monde de l’entreprise. Surtout si vous êtes manager et comptez gravir les échelons dans la hiérarchie du business. Malgré tout, le perfectionnisme peut altérer la délégation que vous souhaitez bâtir avec votre équipe. Nous avons vu plus haut l’importance du contrôle. Cependant, veillez à ne pas trop en faire. Prenez conscience que les tâches de travail déléguées à la personne demeurent une nouveauté pour lui. Plusieurs semaines se révéleront nécessaires pour que le processus se mette en place. Vous êtes unique, tout comme vos collaborateurs ou votre prestataire?! Vous devez apprendre à lâcher prise. N’oubliez pas que déléguer vous permet de réduire vos tâches de travail pour vous concentrer sur d’autres missions et retrouver un équilibre. La loi de Pareto peut s’affecter à la délégation : laissez votre collaborateur remplir au moins 80 % des objectifs les plus importants de la mission déléguée. Vous aurez toujours le temps de rectifier avec lui les 20 % restants.

Apprendre à déléguer ne s’accomplit pas du jour au lendemain?! Mais une délégation menée avec réussite donne des résultats bénéfiques pour toute l’entreprise. Votre équipe obtient de nouvelles responsabilités et leur motivation bondit. En tant que manager, cette gestion du temps vous concentre sur d’autres objectifs et accroît le développement de l’entreprise. Gardez de ce temps pour retrouver un équilibre personnel ! Pour apprendre à déléguer convenablement, découvrez ma méthode de formation sur la gestion du temps de travail.

Découvrez mes autres conseils d’expert en management sur mon blog :

Je vous propose un rendez-vous de 15 min.

L’appel servira à faire connaissance et à déterminer si je peux vous aider à atteindre vos objectifs !