Comment améliorer l’efficacité de vos relations ?

Sept obstacles qui vous empêchent d’être efficace

Combien de temps perdez-vous à cause des non-dits, du fait de penser à la place de l’autre ou de croire que votre équipe a « compris » ?

Que ce soit au travail ou dans nos relations, personnelles, nous commettons tous des erreurs de communication qui, si nous n’en avons pas conscience, finissent par saboter nos relations.
Ce type d’erreurs fait perdre un temps considérable, car elles peuvent polluer une relation pendant des semaines, voire des années !

La bonne nouvelle, c’est qu’en prenant conscience des erreurs de communication interpersonnelles que vous commettez, vous pourrez les réparer et gagner en efficacité.
Dans cet article, je vous parle d’erreurs fréquentes, mais dont une majorité de personnes n’a pas conscience.

1 – L’environnement

Performance, efficacité, efficience : quelle différence ? (Modèle de Gilbert) Source : https://creg.ac-versailles.fr/IMG/pdf/Management_de_la_performance_-_des_concepts_aux_outils.

Parler de relation revient à parler d’environnement.
Ici, nous parlons bien d’efficacité dans les relations (voir visuel ci-contre pour ne pas confondre efficacité, pertinence et efficience).

Si l’environnement prend toute la place, il n’y a plus de place pour vous.
C’est pourquoi il est essentiel de mettre une barrière par rapport à votre « environnement ».

Pour rappel, lorsque je parle d’environnement, il s’agit de tout ce qui n’est pas vous : les autres, une organisation dans laquelle vous évoluez, etc.

2 – Penser à la place de l’autre

Nous mettons en moyenne 6 secondes à identifier et nommer ce que nous pensons. Ce temps monte à 10 secondes, lorsqu’il s’agit d’identifier ce que nous ressentons.

Conclusion :
Il est déjà difficile d’identifier nos pensées et nos ressentis. Pourquoi sommes-nous si prompts à le faire à la place des autres ?
Nous ne sommes pas à leur place. La meilleure façon de savoir ce que les autres pensent ou ressentent est de leur demander.

3 – Oublier qu’une relation, c’est à plusieurs

Pour être efficace dans une relation, partagez vos attentes/objectifs/projets, au lieu d’imaginer (de croire) ce que l’autre a compris ou pense.

Dites ce qui est important pour vous.

Définissez toujours un objectif et parlez-en de manière claire à tous ceux qui doivent en avoir connaissance. Si un projet n’est pas partagé, comment voulez-vous avancer ?

La relation, c’est quelque chose qui bouge (qui naît, vit et meurt).
Considérez toujours que “la relation” est comme une tierce personne à prendre en compte. Si vous la délaissez, elle se portera mal.

4 – Ne fixer aucun cadre à une relation

Ne fixer aucun cadre (ou un cadre insuffisant) et ne pas s’assurer que les autres ont compris et sont en accord avec ce cadre est une erreur fréquente chez de nombreux dirigeants ou managers.

Fixer un cadre à la relationJ’insiste sur ce type d’erreurs lorsque je fais des formations ou des accompagnements de cadres et de dirigeants.

Il est essentiel de s’assurer d’avoir été clair.
Fixer un cadre efficace dans le contexte professionnel ou personnel peut être comparé au cadre que l’on fixe dans les sports : on a des règles claires à respecter pour pouvoir jouer et tout le monde accepte cela.

Comment fixer le cadre sereinement ?

  1. J’exprime mon besoin (ce qui suppose de l’avoir bien identifié).
  2. Je m’assure que la personne en face le comprend et que chacun est bien d’accord.

Si vous avez des difficultés à savoir comment faire, se faire accompagner est une solution pour lever des blocages.

Conclusion intermédiaire :

Regardez les problèmes de relations que vous avez au regard de ces 4 filtres. Cela devrait déjà vous aider à améliorer la fluidité et l’efficacité de vos relations.

5 – Avoir des attentes trop hautes

Vous avez une tendance perfectionniste ? Décidez dès aujourd’hui de faire tout très bien à 80% !
Veillez à ne pas confondre perfectionniste et performant et gardez en tête que la perfection n’existe pas.
Pour être performant, structurez votre environnement et vos relations.

Les erreurs à éviter : 

  • Se dire souvent “il faut” ou « je dois ».
  • Ne pas chercher pas à connaître les attentes des autres.
  • Ne pas vous demander sur quoi vous basez vos attentes et sur quoi les autres basent les leurs.

6 – S’oublier

  • Ne pas exister dans la relation,
  • faire passer toujours les autres avant vous-même,
  • Ne pas se comprendre / se connaître (voir article sur valeur ajoutée /croyance ajoutée pour aller plus loin)

7 – l’autre peut changer 

Les fonctionnements des autres ne changent pas. Il est essentiel d’intégrer cela pour ne pas perdre d’énergie à tenter de changer les autres. Les changements profonds sont extrêmement rares et souvent dus à des chocs.

Comprendre ceci, et comprendre son fonctionnement est souvent une révélation !

 

Améliorer l’efficacité de vos relations vous permettra d’éviter de nombreux soucis relationnels et donc de gagner du temps et de l’énergie.

Rappelez-vous que tout changement prend du temps et que c’est la régularité dans l’effort qui fait que l’on évolue.

Où en êtes-vous dans vos relations ? Quel est le souci récurent que vous avez identifié et que vous aimeriez améliorer ? Vous avez un partage d’expérience ou des questions ?

Commentez cet article : je vous répondrais avec plaisir !

 

 

Cet article est le résumé d’un des « lives » que je donne chaque jeudi à 20H, sur le groupe Facebook : Les Performeurs Organisés – Reprendre le contrôle de son temps et de sa vie.
N’hésitez pas à le rejoindre si vous avez envie d’apprendre à mieux utiliser votre temps. C’est gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *