Efficacité : comment instaurer un changement durable ?

Efficacité professionnelle ou personnelle : Comment appréhender les changements ?

Cela vous est déjà arrivé ?

1- Décider de prendre une nouvelle habitude ou de créer un changement dans une équipe.

2- Faire en sorte que tous les ingrédients nécessaires au changement soient là (protocoles, modes d’emploi, formations, communication).

3- Constater, impuissant, que cela ne tient pas dans la durée et vous sentir décourager.

Quelles sont les clés d’un changement de réussi ?

Comment installer un changement dans la durée, qu’il soit personnel ou professionnel, à l’échelle individuelle ou à celle d’une équipe ?

Avez-vous conscience du réel impact des changements en termes de gain ou de perte de temps ?

Le changement est pourtant une clef de l’efficacité. Pourtant, il existe beaucoup de croyances limitantes autour du changement : “ça arrive rarement”, “le changement vient de l’environnement” ou “les changements ne m’affectent pas ou peu”.

Dans cet article, je vous donne 3 clés sans lesquelles aucun changement ne tiendra dans la durée.

Focus : Un changement durable, qu’est-ce que c’est ?

Une chose ne change pas sur terre : tout est en perpétuel changement, même si on a tendance à penser que rien ne change vraiment.

Les étapes du changement
Auteur : Maxence Walbrou – https://bloculus.com/

On ne voit pas toujours le changement (par exemple : on ne voit pas la terre tourner en regardant simplement par sa fenêtre). Mais tout dépend du point de vue où on se place !

Nos vies sont toutes constituées de cycles (de nos jours, ces cycles font en moyenne 2 à 4 ans)…

Le changement fait peur, car dans notre cerveau, nous avons tous ce mécanisme (datant de la préhistoire) qui nous dit “ne sort pas de ta zone connue”…

Ce n’est que lorsqu’on a intégré profondément que le changement fait partie de la vie et de l’évolution, que l’on peut diriger le changement, on en prend le contrôle et donc on maîtrise notre temps.

Pour se rendre compte de notre évolution et de nos changements, il est essentiel de les noter par écrit, pour ne pas oublier.

Pourquoi le changement est-il nécessaire ?

Lorsque j’interviens auprès des dirigeants sur des sujets comme la performance d’équipe, je propose des évolutions. J’informe donc mes interlocuteurs qu’il va y avoir une période de changement qui peut être perçue comme brutale.

Lorsqu’on se trouve dans une phase de changement qui n’a pas été anticipée, on passe par différentes étapes. C’est la courbe du changement (voir image). Ce sont des étapes que l’on retrouve par exemple, dans les phases du deuil.
Il est essentiel de comprendre et d’intégrer que l’on passe automatiquement par chacune de ces phases. Il ne peut pas sen être autrement !

L’idée, pour un dirigeant ou un manager, c’est d’identifier la phase par laquelle passe le collaborateur qui traverse un changement. Identifier ces phases permet de mieux accompagner le collaborateur pour lui donner les meilleures conditions pour “digérer” le changement.
Les émotions ou réactions telles que la colère, le marchandage, la tristesse ou la peur font partie de ces phases : en en prenant conscience, vous pourrez accompagner vos collaborateurs efficacement et faire en sorte que le changement se passe le mieux possible.

Prendre le temps de faire cela est essentiel. Pour prendre une métaphore, c’est comme un vélo dont le pneu est dégonflé. Si vous voulez continuer à avancer correctement, réparer ou changer le pneu est une évidence.
Vous voyez le temps pris pour changer la roue comme un investissement et non comme une dépense. C’est la même chose avec le temps pris pour accompagner le changement. 

Quelques clés pour changer et reprendre le contrôle de son temps

Qu’est-ce qui fait que vous voulez changer ? 

  • Se demander : Pour quoi (qu’est-ce qui fait que) vous souhaitez ce changement ? 
  • Définir ses priorités et s’y tenir : suis-je prêt à changer ? Ai-je une situation que je ne supporte plus ou bien est ce que j’ai un rêve que j’ai décidé d’atteindre ? 
  • Prendre conscience qu’il est normal d’avoir peur lorsqu’on sort de nos habitudes, de notre zone connue (voir schéma). Quand on se dit “je ne peux pas”, il est intéressant de se rappeler : est-ce une peur réelle ou supposée ?
  • Partager son projet avec les personnes concernées (avoir un objectif commun clair).

Pour avoir un changement durable (avec tout ce que cela implique), ne perdez pas de vue qu’être efficace signifie obtenir un maximum de choses avec max d’impact.
Lorsque vous trouvez que c’est compliqué (les habitudes sont parfois dures à changer), rappelez-vous « pour quoi » vous faites les choses.

Qu’il s’agisse d’un changement personnel ou d’instaurer un changement dans une équipe, je peux vous aider à changer durablement et avec efficacité. Parlons-en.

 

Cet article est le résumé d’un des « lives » que je donne chaque jeudi à 20H, sur le groupe Facebook : Les Performeurs Organisés – Reprendre le contrôle de son temps et de sa vie.
N’hésitez pas à le rejoindre si vous avez envie d’apprendre à mieux utiliser votre temps. C’est gratuit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *